» » Papounet letter’s

Papounet letter’s

Posté dans : Petites confidences | 0
L’année dernière,
j’ai rédigé ce post instantané, un an après je vous le réédite avec plaisir.

J’entends beaucoup de choses autour de moi sur le l’image du père
et
le plus souvent, elles ne sont pas valorisantes.
Je profite de ce jour de fête des pères,
 pour partager ma lettre ouverte au mien avec vous.
Une lettre simple avec des mots d’une fille à papa, des mots d’amours.

« De mes yeux de petite fille à ceux de femmes aujourd’hui, je me suis toujours sentit comme une princesse à tes yeux.

Tu es mon modèle, le père que je voudrais pour mes enfants.

Celui dont j’ai peur quand je fais des bêtises et ceux même du haut de mes 30 ans.

Celui à qui je cours raconter mes réussites.

Celui à qui je me confis quand j’ai besoin d’un conseil.

Celui que j’ai toujours peur de décevoir.
En grandissant, je me suis rendu compte que tu n’es pas seulement un père, mais aussi un mari et surtout un homme avec son vécu, ses galères, ses erreurs.

Cette nouvelle image m’a d’abord choqué,
– Mon papa n’est pas parfait !!!!
Puis elle a su laisser la place à encore plus d’admiration.

Nous n’avons jamais manqué de rien malgré les difficultés, j’ai toujours profité de ma vie insouciante d’enfant.

Et Dieu ceux sait que mon insouciante n’avait pas de limites.

Tu nous à laissé trouver notre voie mon frère et moi.

Quelque soit le domaine (professionnel, amour, amitié, personnel)

Nous laissant apprendre de nos erreurs.

Tu nous a transmis cette ouverture d’esprit, cette soif de savoir, cette curiosité, cette amour de la diversité, notre héritage culturel, TA LANGUE.

Je te souhaite une bonne fête :
Mon papa qui déguste un clafoutis de carambole, avec de glace vanille et goyave
– à mon papa gâteau, qui me ramenait toujours mon Yop Citron après le sport,
– à mon papa fessée, quand j’ai pris l’argent de la cantine pour acheter des bonbons et toutes mes autres bêtises,
– à mon papa patient, quand je ne comprenais pas les règles de grammaires et que tu m’expliquais encore et encore sans t’énerver,
– à mon papa câlin, qui me prend dans ses bras et me fais un bisou sur le front quand ça va pas,
– à mon papa conseil, quand rien ne va plus et que tu sais toujours me dire les mots qui me reboosteront,
– à mon papa poule, qui a fait fuir quelque un de mes amoureux pas sérieux.
Et comme derrière tout grand homme, il y a une grande femme,
je t’embrasse aussi très fort ma Maman Chérie. »
Bonne fête à tous les papas
être père cela se fait en une minute, être papa cela s’apprend pendant toute la vie…
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Répondre