» » Feminy Vibes Kreol : Erika Lernot

Feminy Vibes Kreol : Erika Lernot


Comment allez vous? 
Apres toutes cette neige et cette pagailles, aujoud’hui c’est la ravissante Erika LERNOT qui va nous réchauffer, installez vous confortablement, on commence tout de suite…



Coucou Erika, comment vas tu?
Très bien, merci! 
Même si j’ai hâte que le printemps arrive car l’hiver n’est pas ma saison…

Sans plus attendre, je te laisse te presenter?

Erika Lernot, bientôt 30 ans, poète, chanteuse, voyageuse, créole, fille du Monde…




Raconte nous tous, la musique et toi c’est depuis quand?

J’en ai toujours écouté, j’ai un peu abordé tous les styles d’ailleurs!

Je suis mélomane depuis petite, j’écoutais des tonnes de cassettes en boucle! (oui, l’époque des cassettes!)  Pourtant, j’avoue que ma passion première a été l’écriture. 

Là où le chant était un plaisir, un délice, comme le gateau devant lequel on salive devant la vitrine d’une boulangerie, l’écriture, la poésie, les histoires, ont toujours été mon premier amour, un exutoire et une force. 

A présent l’un ne va plus sans l’autre, la musique et l’écriture font partie de moi!


Parles le nous un peu de ton parcours musical?

J’ai commencé en chantant des choeurs à droite à gauche pour dépanner des amis dans le hip-hop, le zouk…

C’était juste pour m’amuser! 
Puis je suis entrée dans une chorale gospel et là j’ai découvert le plaisir de chanter avec les autres, l’émotion suscitée par le partage des voix qui se mêlent… 
Du coup j’ai décider d’explorer un peu plus, j’ai même fait de l’Opéra pendant une année. 
C’était formidable, j’ai appris beaucoup entre Garnier et Bastille!
Puis je suis devenue choriste pour Inès Khai alias Bwa, qui venait d’inventer le mouvement soul kreyol. 
Elle était très en avance, c’était en 2005. 
J’ai tourné avec elle et d’autres artistes de la scène soul créole, notamment Erik pendant un long moment.
J’ai grâce à ça pu voyager, rencontrer énormément de musiciens, en particulier Siam Lee (mon compositeur!) et Manuel Mondésir, qui ont produit Erik avec le label AWImusic. 
Ils ont par la suite produit mon album 🙂

Où puisses tu ton inspiration?

Dans les nombreux voyages que j’ai fait, bien sûr, mais également dans les rencontres et dans la magie du quotidien.

De plus, j’ai autant d’affinité avec le jazz qu’avec le ndombolo, le hip-hop ou la musique brésilienne, cap-verdienne… Paris est tellement cosmopolite, chez moi on peut écouter le Rai de l’Orchestre National de Barbès suivi du jazz israelien d’Avishai Cohen pour finir avec le compas de T-Vice!
Je suis une rêveuse, je peux m’émerveiller, rire ou pleurer pour un rien… 

Les enfants sont toujours inspirés car ils ont l’esprit ouvert.
J’essaie donc de garder l’esprit aussi ouvert qu’une petite fille.

C’est là que la magie opère…

Comment se porte ton album “Le voyage”? 

Ca va!
Comme tous les labels indépendants nous devons nous battre, c’est la crise du disque et le modèle économique est en plein bouleversement… 

Le mieux est de faire beaucoup de scènes pour vendre après le live! 
En tout cas, je ne me fais pas de soucis, j’ai beaucoup de retours positifs, ce qui était un vrai challenge, on ne peut pas dire que le format soit commercial! 
C’est un album très personnel, nous ne nous sommes mis aucune barrière artistique, mais les gens me disent régulièrement qu’ils sont rentré dans ce « Voyage » et certain me remercient en me disant que ça les a ému, apaisé ou fait du bien. 
Ce genre de chose me touche énormément.
Si j’ai pu faire du bien à une seule personne, alors le pari est gagné. 



Tu fais partie de la nouvelle  scene Soul caraibeenne, des collaborations bientot?

J’aurais aimé!

Mais je n’ai pas vraiment de propositions ;P 
Ou sinon c’est un peu compliqué à mettre en place avec les artistes basés aux Antilles. Mais j’aimerai beaucoup, ne serait ce que sur scène, avec plaisir.

Et côté scène, quelle est ton actu?

Je suis partie à l’étranger quelques temps, après la promo de sortie d’album qui était une période riche! Je pense être de

retour sur scène au printemps.

Comment se porte tes locs? Quels est ton geste indispensable au quotidien pour les sublimer? 
Ca pousse vite! 

Mon secret: un bain d’huile carapate avant le shampoing!
Ca les rend souples et brillantes.
Sinon, je ne mets aucun produit dedans, ,juste beaucoup d’amour!

L’heure de l’interview chrono est arrivée, le principe est simple je te fais deux propositions et tu en choissis une.


Prête? Yes!!!


Escapade citadine ou campagnarde? Campagnarde

Talons hauts ou ballerines? Talons


Sorbet coco ou sinobol? Sinobol

Acoustique ou Instrument? Joker… ça dépend de mon humeur!
En tout cas les percus sont INDISPENSABLES!

Facebook ou Instagram? Facebook
Merci d’avoir joue le jeux, ce fut un plaisir de te decouvrir un peu plus.

Merci à toi et eux lecteurs!

Tu es officiellement un papoteuses maintenant, lol.

Je te laisse le petit mot de la fin… 
MERCI et vivement les beaux jours! Oyaya!

Erika Lernot – Oyaya (La joie!)

Merci Erika de nous avoir réchauffé le temps d’un Voyage 

Toujours plus de Erika c’est ici, ici et ici, passez un bon week end.

Moi ca sera le repos du guerrier, portez vous bien, kiss.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

4 réponses

  1. Manzelle Sapote
    | Répondre

    Contente que cela te plaise et oui il n'y a pas que le zouk, lol
    Reste branché il en resye encore deux autres a decouvrir
    Kisss

  2. Fring'Halles!!
    | Répondre

    J'aime beaucoup l'idée des interviews!! Merci Manzelle Sapote!!! Contente de découvrir un peu plus cette artiste!!

  3. Manzelle Sapote
    | Répondre

    Ca fait plaisir de te "revoir" si j'arrive a te faire voyager je suis contente d'habitude c toi qui nous emmene en ballade. kisss

  4. CaribbeanIvory
    | Répondre

    Huuum!!! Rien de lire ce post, j'ai voyagé. Merci

Répondre