» » Mais qui est Manzelle Sapote?

Mais qui est Manzelle Sapote?

Posté dans : Uncategorized | 0


Coucou me revoici pour la traditionnelle presentation

Je sais, cela ne sera pas chose facile
mais rien ne l’est
Du moins, je crois alors voici une petite porte ouverte sur ma vrai nature…


Alors voici un pti’ spitch of my life.

Mon 1er defrisage date de mes 5, 6 ans et oui je sais c’est jeune.
Ma maman a succomber au « on dit » surtout familiale
car apparement j’aurai de vrai gros cheveux de négresse !!!
(Eh, alors!!!)

Là a commencé une période free style avec mes cheveux.
Entre moi qui ne comprenais pas cette texture et ma mère qui me bassiné :
« va mettre de la graisse dans tes cheveux »,
j’avoue que mes cheveux étaient horribles.

Arrive mes 18 ans, âge de la libération,
où beaucoup d’entre nous attendent LE 1er déf’,
moi je décide de me couper les cheveux.

N’ayant pas encore conscience de ma beauté au naturel,
j’opte pour des coupes courtes à ultra courte
mais toujours défrisés bien sûr, lol.

Je continue dans ce schéma en passant par les cases tissages occasionnels et compagnies.

Jusqu’à décembre 2006, où une coiffeuse(si on peut utiliser ce terme) de Barbes recommandé par amie, no comment me brûle littéralement le cuir chevelu.

Résultat, je cours en urgence chez un dermato, qui me dit:

-« Mlle, vous vous défrisez les cheveux? »
-je lui réponds « oui », limite avec fierté.
-« Alors, arrêtez immédiatement. »

Et la il se lève d’un air agacé et m’ouvre un gros classeur
et me montre en photo les dégâts du défrisage.




WOUAAWWWWWW, c’est bon je suis convaincue.


Je devient alors une naturelle.
Mais pas avec les bons gestes.

Je met un peu tout en n’importe quoi, dans mes cheveux.

Je découvre le blog « cheveux sauvage » qui devient ma bible capillaire.




Après 3 ans, 


je décide de retourner chez une coiffeuse pour un soin et  hop là, entre deux soins,
voila que je me retrouve avec un ti’ assouplissement.




Autant vous dire que je fuis ces derniers.

Une invitation a un mariage en tant que témoin, j’ai cédé contre l’avis de ma coiffeuse, je tiens à le dire.

Je me suis dit : « Ils sont déjà assouplis, pff, un déf ce sera pas pire » donc après je les coupent.

Me voila re-defrisé avec une « super coupe » à la Kerry Hilson

Comme promis, donc j’arrête le défrisage et je décide de me mettre en quête d’un projet qui me tient a coeur depuis des années : c’est à dire faire des locs


Je fais des recherches sur le net (pas les bonnes :-{ , grrrr)

Et je décide de me lancer en allant dans un salon du 18ieme.
Qui pour la faire courte
– m’a arnaqué
– m’a abimé mes cheveux                                                                      


Donc, février 2010 RECOUPE.


Cette fois forte de toutes mes erreurs, je continue ma vrai aventure capillaire…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Répondre